Bonne et heureuse année 2021

Autres Profils

Contact

Vous pouvez me joindre en utilisant le formulaire de contact.

Les lettres à l'Immortelle Bien-Aimée

Le six juillet au matin.

Mon Ange, mon tout, mon moi – seulement quelques mots aujourd'hui, et cela au crayon – (avec le tien) – D'abord mon appartement n'est réservé avec certitude que jusqu'à demain, quelle inutile perte de temps avec ces détails – pourquoi ce profond chagrin, lorsque la nécessité parle – Notre Amour peut-il survivre autrement que par des sacrifices, qu'en ne réclamant pas tout, peux-tu changer que tu ne sois pas toute à moi, et moi pas entièrement à toi – Ah Dieu contemple la belle nature et apaise tes esprits au sujet de ce qui doit être – l'amour exige tout et à bon droit, ainsi en est-il de moi avec toi, de toi avec moi – seulement tu oublies si facilement que je dois vivre pour moi et pour toi – si nous étions totalement réunis, tu ressentirais cette douleur aussi peu que moi – Mon voyage fut affreux, je ne suis arrivé ici qu'hier à 4 heures du matin, parce qu'on manquait de chevaux la poste a choisi un autre itinéraire, mais qu'elle route horrible, à l'avant-dernier relais on m'a déconseillé de voyager de nuit, ma faisant craindre une forêt, mais cela ne fit que m'exciter – et j'ai eu tort, la voiture s'est brisée sur cet affreux chemin, défoncé, simple chemin de campagne, sans les 2 postillons que j'avais, je serais resté en route.

Esterhazi a connu le même destin sur l'autre route habituelle avec 8 chevaux que moi avec 4. - Cependant j'ai en partie éprouvé du plaisir, comme toujours, quand je surmonte un obstacle avec bonheur. - maintenant passons vite de l'extérieur à l'intérieur, nous nous verrons sans doute bientôt, aussi aujourd'hui ne puis-je partager avec toi les réflexions que je me suis faites pendant ces quelques jours à propos de ma vie – si nos coeurs étaient toujours serrés l'un contre l'autre, je n'en ferais pas de semblables, ma poitrine est pleine de choses à te dire – Ah – il y a des moments où je trouve que la parole n'est encore rien du tout – égaye-toi – reste mon plus fidèle et seul trésor, mon tout, comme je le suis pour toi, quant au reste, ce sont les dieux qui doivent nous envoyer ce qui doit être pour nous obligation et devoir.

Ton très fidèle

Ludwig

 

Lundi soir, 6 juillet

Tu souffres toi mon être le plus cher – à l'instant je me rends compte que les lettres doivent être remises à l'aube. Le lundi – Le jeudi – les seuls jours où la poste va d'ici à K. - tu souffres – Ah, où je suis tu es avec moi, avec moi et avec toi je parle et fais que le puise vivre avec toi, quelle vie !!!! ainsi !!!! sans toi – poursuivi par la bonté des hommes ici et là, que j'estime aussi peu vouloir gagner que mériter – Humilité de l'homme devant l'homme – elle me fait mal – et quand je me considère en comparaison de l'univers, que suis-je et qu'est celui – que l'on appelle le grand et pourtant – c'est encore là – dedans que réside le divin de l'humanité – je pleure quand je pense que probablement tu ne recevras que samedi les premières nouvelles de moi – autant que tu puisses m'aimer – je t'aime pourtant plus fort encore – cependant ne te cache jamais de moi – bonne nuit – en tant que curiste je dois aller dormir – Ah dieu, si près, si loin ! N'est-ce pas un véritable édifice céleste que notre amour – mais aussi solide, comme la voûte du ciel.

 

Bon matin le 7 juillet –

Déjà du lit mes idées se pressent vers toi mon immortelle bien-aimée, de temps en temps joyeuses, puis de nouveau tristes, attendant du destin de savoir s'il nous écoutera – vivre je ne le puis que totalement avec toi ou pas du tout, oui, j'ai décidé d'errer au loin jusqu'à que je puisse voler dans tes bras et me dire chez moi auprès de toi, que je puise envoyer mon âme tout entourée de toi dans le Royaume des esprits – oui hélas cela doit être – tu le comprendras d'autant mieux que tu connais ma fidélité envers toi, jamais une autre ne pourra posséder mon cœur, jamais – jamais – Oh Dieu pourquoi faut-il se séparer de ce que l'on aime tant, et pourtant ma vie à V. comme maintenant est une vie misérable – Ton amour fait de moi le plus heureux et le plus malheureux à la fois – à mon âge j'aurais maintenant besoin d'une uniformité d'une égalité de vie – cela se peut-il donné étant donné notre liaison ? - Ange à l'instant que la poste part tous les jours – et je dois par conséquent arrêter pour que tu reçoives la lettre tout de suite – sois calme, c'est seulement en considérant notre existence à travers le calme que nous pourrons atteindre notre but de vivre ensemble – sois calme – aime-moi – aujourd'hui – hier – quel désir baigné de larmes vers toi – toi – toi – ma vie – mon tout – Adieu – Oh continue de m'aimer – me méconnais jamais le cœur tant fidèle de ton bien-aimé

L.

à jamais à toi

à jamais à moi

à jamais à nous