Autres Profils

Contact

Vous pouvez me joindre en utilisant le formulaire de contact.

PRÉVERT Jacques (Neuilly-sur-Seine, 1900 – Normandie, 1977).

Proche des surréalistes mais à l'écart de tout école littéraire, il devient à partir des années trente scénariste et auteur de dialogue pour les films les plus célèbres Marcel Carné, Drôle de drame (1937), Quai des brumes (1938), Le jour se lève (1939), les Visiteurs du soir (1942), les Enfants du paradis (1944). Indifférent aux modes et aux coteries littéraires, il rassemble après la guerre une partie de ses poèmes dans le recueil Paroles, publié en 1946, qui connaît aussitôt un immense succès. Il fait paraître encore Spectacles (1951), la Pluieet le Beau Temps (1955), ainsi que plusieurs livres de contes et de récit où se mêlent la fantaisie et un humour parfois corrosif.En 1971 il achète une maison à Omonville-la-Petite, dans la Manche. Le 11 avril 1977 il y meurt des suites d'un cancer du poumon, lui qui avait toujours la cigarette à la bouche. Il avait 77 ans. Aux côtés de sa femme, de sa fille et d'Alexandre Trauner, il est enterré au cimetière d'Omonville-la-Petite, où l'on peut également visiter sa maison. Non loin de là, à Saint-Germain-des-Vaux, ses amis ont aménagé un jardin dédié au poète.De tous les poètes contemporains, il demeure sans doute le plus populaire et le plus admiré.

 

Poèmes de l'auteur

 

  • Pour faire le portrait d'un oiseau

  • Je suis comme je suis

  • Déjeuner du matin

  • Le désespoir est assis sur un banc

  • La grasse matinée

  • Les feuilles mortes

  • Page d'écriture

  • À toi mon amour

  • Barbara

  • Les enfants qui s'aiment

  • Le cancre

  • Un beau matin

  • Cet amour