Bonne et heureuse année 2021

Autres Profils

Contact

Vous pouvez me joindre en utilisant le formulaire de contact.

 

« La poésie c'est une musique édénique et suave qui effeuille une à une vos émotions et vous plonge dans un rêve éveillé. »  Philippe Laplace

« Regarder le monde avec les yeux c'est simplement l'effleurer, à peine l'imaginer mais toujours le tenir à distance. Seul le cœur et l'âme peuvent le toucher car l'essentiel demeure invisible au regard. »  Philippe Laplace

 

« La tendresse, c’est cette indicible émotion, ce parfum suave et délicat qu’exhale l’amour lorsque vous lui dîtes je t’aime. »  Philippe Laplace

 

« Voguer sur l'onde de l'apparence, c'est vieillir sans avoir vécu. »  Philippe Laplace

 

« Le plus merveilleux présent que puisse recevoir une femme en ce jour délicieux, ce sont des yeux nimbés de tendresse lorsqu'une voix douce et sincère murmure au creux de son cœur... je t'aime... avec une rose pour témoin. »  Philippe Laplace

 

« L'enfance est une terre d'innocence où nul ne devrait jamais semer les graines du désespoir. »

Philippe Laplace

 

« Il n'est pire tourment que de perdre un enfant ; lui survivre est incommensurable souffrance. »

Philippe Laplace

 

« Juin, c'est le crépuscule des rêves de l'hiver, qui après avoir célébré les noces de dame Nature, exhale son dernier soupir devant le chaleureux sourire de l'été. »  Philippe Laplace

 

« La solitude est ce calice dans lequel on s'abreuve d'oubli. »  Philippe Laplace

 

« La vie naît de ces jours qui flamboient comme un dernier soleil. »  Philippe Laplace

 

« Le passé n’est que l’ombre funeste de l’avenir et dans les larmes du temps toujours il se mire. »

Philippe Laplace

 

« Les regrets sont ces fleurs merveilleuses dont l'amer parfum flétrit l'avenir comme une âme sans eau sous un soleil de feu. »  Philippe Laplace

 

 

«  L’amour pour le poète est indicible ivresse,

Un parfum grisant, des mots nimbés de tendresse;

Et même si des nuages flottent sur l’encre noire,

Même si son cœur parfois est miséreux d’espoir,

De sa Lyre immortelle, il épanche ses suaves accords

Sur des cœurs égarés avides de ses vers d’or.  »

 

Philippe Laplace